• Pierrot Girard

Acousticien-Ergonome : le duo gagnant pour vos espaces de travail.

La semaine dernière, j’ai eu le plaisir de rencontrer Lionel Angibaud, ergonome et fondateur de TMSkinergo. Nous avons pu échanger sur nos métiers et confirmer ce que nous avions pressenti. La complémentarité de nos métiers crée une synergie permettant une approche globale de l’espace de travail. Celle-ci conduit au succès des aménagements ou réaménagements mis en place.


Il m’arrive régulièrement d’intervenir pour améliorer le confort acoustique d’open-space où l’acoustique générale est convenablement traitée. Et pourtant, il subsiste un inconfort acoustique ressenti par les utilisateurs. L’explication tient au fait que l’acoustique du local n’a pas été spécifiquement étudiée en fonction de ses usages. Depuis mars 2016, la norme NF S 31-199 « Performances acoustiques des espaces ouverts de bureaux » définie 4 types d’utilisations de ces espaces et aide l’acousticien à adapter l’acoustique en fonction de la destination des locaux.


Lorsque j’interviens, je procède ainsi. D’abord, je réalise un état des lieux des caractéristiques acoustiques du volume par le biais d’une série de mesures qui me donneront des indices chiffrés. En parallèle, j’observe et j’écoute ce qui se passe sur le plateau. Cela me permet d’appréhender les habitudes, les organisations, et les contraintes de travail. A la suite de cela, je peux élaborer un questionnaire, dont les réponses me permettront d’appréhender le facteur humain et le ressenti des utilisateurs.


La confrontation du ressenti, des indices acoustiques chiffrés, et des fonctionnements en place conduit à l’établissement d’un cahier des charges et oriente vers des solutions à envisager. Lorsqu’une solution est possible sans bouleverser l’organisation et les habitudes de travail, l’acousticien est armé. Lorsqu’il faut modifier les systèmes, il peut se sentir démuni.


Dans ce cas-là, il est souvent tenté de rogner sur les contraintes organisationnelles pour solutionner le problème acoustique (après tout, on a fait appel à lui pour améliorer le confort acoustique quand même !). En faisant cela, l’amélioration du confort acoustique risque d’être sérieusement nuancé par les nouvelles contraintes de fonctionnement généré par la solution apportée.



C’est là que l’ergonome intervient. Lui qui sait analyser les situations de façon globale, qui passe au crible l’environnement et les systèmes de production en intégrant la dimension humaine du travail, les effets de l’activité sur la santé des personnes et sur la productivité. En concertation avec l’acousticien, il formule des recommandations qui seront le compromis de son analyse et des différents points de vue des acteurs du projet (salariés, managers, directions, partenaires, CHSCT...etc). Il facilite le changement en accompagnant toutes les parties pendant, et après la mise en place des solutions.


Parce que ce n’est pas à l’homme de s’adapter aux locaux et aux caractéristiques subies mais l’inverse, nous sommes convaincus que l’association du bureau d’études acoustiques Quiétude et de TMSKinergo apporte la solution optimum à vos démarches « bien-être et santé » au travail.


A l’image des équipes de maitrise d’œuvre en conception et rénovation de bâtiments où l’architecte s’entoure des compétences nécessaires pour assurer le bon fonctionnement du projet, nous sommes capables de constituer une équipe pluridisciplinaire (Ergonome, acousticien, architecte d’intérieur, psychologue du travail, professionnels de santé, coachs,…), en s’appuyant notamment sur le réseau TMSkinergo, pour réaliser des Assistances à Maitrise d’Ouvrage en Aménagement.


#acoustique #ergonomie #santétravail #bienêtretravail #Quiétude

Suivez moi